Franstalig

  • Avec cette chanson, Mustii se rend au Concours Eurovision de la chanson.

    Après que la nouvelle a fuité hier, l'entrée belge pour le Concours Eurovision de la chanson à Malmö a maintenant été officiellement annoncée. Mustii, âgé de 33 ans, représentera notre pays avec la chanson ‘Before the party's over’. Mustii a écrit la chanson lui-même, en collaboration avec Pierre Dumoulin et Ben Leclercq.

    "Je voulais que cette chanson soit une explosion d'énergie optimiste et euphorique", explique Mustii à propos de la chanson. "C'est un voyage, de l'intime à l'explosion finale (tant en forme qu'en contenu). Avant que tout ne soit fini, vous devez vivre pleinement et intensément, mais aussi expérimenter la vie et sortir de votre zone de confort. Vous devez enlever votre masque, vous embrasser pleinement, écouter vos sentiments et refuser d'être enchaîné et enfermé. Dans la chanson, je fais une métaphore entre une longue soirée de fête (avec ses hauts et ses bas) et la vie. Avant la chute, avant que tout ne soit fini, vous devez vivre la vie à fond !"

     

    Thomas Mustin (nom d'artiste : Mustii), âgé de 33 ans, est un auteur, compositeur, chanteur et acteur. Peu après ses études, Thomas a joué dans des pièces de théâtre, des séries et des films (notamment la série de la RTBF La trêve, désormais visible dans le monde entier sur Netflix). En 2017, il a joué un rôle principal dans le film français Je voulais juste rentrer chez moi. En 2019, il a joué Hamlet au théâtre, mis en scène par Emmanuel Dekoninck, et Thomas a remporté le prix Magritte du ‘Meilleur jeune talent masculin’.

     

    Entre-temps, Thomas a travaillé sur sa carrière de chanteur sous le nom d'artiste Mustii. Son style est la pop, qu'il livre avec une voix hypnotisante qui sonne fragile et en même temps puissante. Mustii a depuis sorti deux albums - 21st century boy et It’s happening now - et s'est produit dans différents festivals tels que Les ardentes et Les nuit botaniques, et trois fois à l'Ancienne Belgique à guichets fermés. Mustii a été couronné ‘Révélation de l'année’ aux D6bels music awards.

    En 2024, Mustii sortira un nouvel album, reviendra à la télévision en tant que membre du jury dans Drag race Belgium, sera vu au cinéma dans La nuit se traîne de Michiel Blanchart, et représentera la Belgique au Concours Eurovision de la chanson.

    Lees meer
  • Le tribunal japonais reconnaît l'identité de genre sans intervention chirurgicale

    Au Japon, dans une décision historique, il a été décidé qu'un homme transgenre pourrait modifier ses documents d'identité sans avoir à subir l'opération de changement de sexe obligatoire. La décision du tribunal de la famille à Tsuyama date du 7 février et intervient huit ans après que Tacaquito Usui ait pour la première fois porté l'affaire devant les tribunaux, où il avait été débouté.

    Selon le Japan Times, l'homme transgenre est un agriculteur de Shinjo où il vit avec sa partenaire et le fils de 13 ans de celle-ci. Maintenant que Usui a obtenu l'autorisation du tribunal de modifier son genre légal sur ses papiers d'identité, le couple peut également se marier.

    Cette décision historique a été rendue possible après que la Cour suprême du Japon a annulé en octobre dernier une loi de 2004 qui obligeait les personnes transgenres à subir une opération chirurgicale entraînant la stérilisation avant que leur genre puisse être modifié sur leurs documents d'identité. Selon la Cour suprême, cela violait le droit constitutionnel des personnes transgenres à ne pas être discriminées et portait atteinte à l'intégrité physique des personnes transgenres.

    Lees meer
  • La Grèce ouvre le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.

    Le parlement de la Grèce a légalisé jeudi à une large majorité le mariage homosexuel. Les couples homosexuels peuvent désormais également adopter des enfants. L'ouverture a rencontré beaucoup d'opposition de la part de l'Église orthodoxe. Finalement, 176 membres du parlement ont approuvé la proposition de loi, 76 ont voté contre et deux membres du parlement se sont abstenus.

     

    Avec cela, la Grèce devient le seizième pays européen et le premier pays orthodoxe où les couples de même sexe peuvent se marier. Après le vote, le premier ministre Kyriakos Mitsotakis a posté sur X, l'ancien Twitter, le message que « c'est un jalon pour les droits de l'homme et présente la Grèce comme un pays progressiste et démocratique, qui suit passionnément les valeurs européennes. »

    Les couples homosexuels grecs pouvaient déjà conclure un accord de partenariat depuis une dizaine d'années mais seuls les parents biologiques des enfants de la famille avaient droit aux droits parentaux. Désormais, les deux partenaires sont reconnus comme parents. Cependant, les couples homosexuels n'ont toujours pas accès à la gestation pour autrui en Grèce. Ils peuvent cependant adopter des enfants nés à l'étranger par gestation pour autrui.

    Lees meer
  • Militant LGBTQ ougandais poignardé

    En Ouganda, le militant des droits LGBTQ Steven Kabuye a été poignardé mercredi. Selon son organisation "Coloured Voices Media Foundation-Truth to LGBTQ Uganda", l'activiste est en danger de mort. C'est ce que rapporte Reuters.

     

    Kabuye a été poignardé mercredi alors qu'il se rendait à son travail dans la capitale, Kampala. L'organisation LGBTQ a partagé une vidéo juste après l'agression montrant un Kabuye saignant abondamment.

    L'attaque survient après qu'une loi a été approuvée l'année dernière en Ouganda, selon laquelle certaines actions homosexuelles peuvent être punies de la peine de mort. Selon les activistes LGBTQ, depuis l'approbation de cette loi, le nombre d'actes de violence contre les homosexuels a augmenté. La loi a été contestée le mois dernier devant la Cour constitutionnelle. Aucune décision n'a encore été rendue.

    Photo:@SteveKabuye5 on X/Twitter

    Lees meer
  • Les couples homosexuels estoniens peuvent désormais se marier également.

    Aussi en Estonie, à partir de cette année, les personnes du même sexe peuvent se marier entre elles. Le parlement a voté en juin pour une modification de la loi qui ouvre également le mariage aux couples de même sexe. À partir du jour de l'an, les premières demandes peuvent se faire en ligne. Ainsi, l'Estonie devient le premier État balte et le vingtième pays en Europe où le mariage homosexuel est possible.

    Depuis le 1er janvier, les couples de même sexe peuvent demander un permis de mariage en ligne. À partir du 2 février, ces demandes seront traitées. Cela pourrait prendre entre un et six mois.

    Selon une enquête du Centre estonien des droits de l'homme de l'année dernière, 53 pour cent des résidents soutiennent le mariage pour les partenaires de même sexe. Il y a dix ans, ce chiffre était de 34 pour cent.

    Lees meer
  • Madrid révoque les droits de la communauté LGBTQ.

    L'assemblée régionale de Madrid a approuvé vendredi une proposition du Parti Populaire (PP) au pouvoir conservateur qui réduit les protections pour les personnes transgenres. Avec cette modification, il n'est désormais plus punissable de discriminer les employés en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Il n'est également plus punissable de frapper des personnes sur la base de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle à condition qu'il n'y ait pas de 

    La décision a été critiquée par les partis d'opposition et les activistes LGBTQ. Le projet de loi, qui modifie une loi régionale sur les droits des transgenres et des LGBTQ, fait de Madrid la première région espagnole à revenir sur les droits des LGBTQ.

    La loi a été adoptée par 80 voix contre 53, grâce à la majorité que détient le PP dans l'assemblée. Le projet de loi a également reçu le soutien du parti d'extrême droite VOX qui, dans d'autres villes mais pas à Madrid, participe également au pouvoir.

    Lees meer
  • La police russe effectue des descentes dans les bars gays après l'interdiction du " mouvement LGBT extrémiste".

    À peine un jour après que la Cour suprême russe a statué que le mouvement LGBT devait être considéré comme une organisation extrémiste, la police de Moscou a effectué des descentes vendredi soir dans plusieurs bars gays, clubs gays et saunas principalement fréquentés par des hommes. C'est ce qu'ont rapporté, entre autres, l'agence de presse AP et d'autres médias.

    Les descentes auraient été menées sous prétexte de lutte contre la drogue, mais selon des témoins, les présents ont été interrogés et leurs cartes d'identité ont été photographiées par les policiers.

    Plusieurs établissements LGBTQ russes ont pris leurs précautions en raison de la décision de la Cour suprême en fermant leurs portes. C'est notamment le cas des propriétaires du club gay Central Station à Saint-Pétersbourg, qui ont appris qu'ils ne pouvaient plus utiliser l'emplacement qu'ils louaient.

    "Nous sommes vraiment désolés de vous informer que l'emplacement que nous avions loué nous a été interdit en raison de la législation", peut-on lire sur leur page Facebook. "Nous nous excusons, mais nous ne sommes plus en activité. À bientôt pour de nouvelles rencontres !"

    Selon les militants, la définition de « l'organisation LGBT » utilisée par la Cour suprême est si large et vague que les autorités russes peuvent prendre des mesures contre quiconque et tout groupe s'ils soupçonnent qu'ils font partie de la communauté LGBTQ. Cette communauté est désormais inscrite sur une liste de 100 organisations extrémistes, aux côtés des Témoins de Jéhovah, de l'État islamique (EI), d'organisations de défense des droits de l'homme et de la fondation anticorruption de l'opposant Alexeï Navalny, entre autres.

    Photo: Valery Tenevoy // Unsplash

    Lees meer
  • La Cour suprême russe qualifie le mouvement LGBT international d'extrémiste

    La Cour suprême de Russie a qualifié le « mouvement LGBT international » d'extrémiste. Le ministère de la Justice avait précédemment déposé une demande administrative auprès de la Cour suprême le mois dernier pour classer le « mouvement LGBT international » comme « extrémiste » et interdire ses activités sur le territoire de la Fédération de Russie. Selon les juges, les activités des organisations LGBT provoquent des « troubles sociaux et religieux » et vont à l'encontre de la législation qui interdit l'extrémisme.

     

    La décision du tribunal est classée comme un secret d'État et peut être punie de peines de prison si les gens participent aux activités d'une organisation LGBT, partagent des informations ou défendent davantage de droits LGBT en Russie.

     

    Suite à la décision de la Cour suprême, le « mouvement LGBT international » figure également sur la liste des 100 organisations extrémistes en Russie. Les militants russes actifs à l'étranger peuvent également être poursuivis.

     

    Dans une première réaction, ILGA-Europe condamne la décision et l'attaque contre les personnes LGBT par la Cour suprême. « Cette interdiction est sans précédent dans notre région et rend passibles de poursuites les organisations et les individus qui ont résisté aux attaques violentes dirigées par l'État depuis 2013, tant contre les droits des personnes LGBT que contre la société civile indépendante et les médias », déclare l'organisation dans une première réaction à la décision de la Cour suprême.

    « Nous exprimons notre solidarité envers les militants LGBT en Russie, qui sont restés résilients et déterminés face aux attaques répétées et croissantes contre leur travail, leur vie et leur liberté. ILGA-Europe travaille depuis plus de 15 ans à soutenir directement et à renforcer le mouvement LGBT en Russie en fournissant des ressources, des apprentissages, des réseaux et des possibilités de collaboration, ainsi qu'en mobilisant des réseaux de solidarité. Nous sommes déterminés à continuer à le faire tout en apprenant ce qui est nécessaire à mesure que la situation évolue. »

    Lees meer
  • Le Premier Ministre De Croo visite l'exposition sur la persécution des homosexuels et des lesbiennes pendant l'Holocauste

    Le Premier Alexander De Croo et la Secrétaire d'État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité, Marie-Colline Leroy, ont rendu visite à l'exposition temporaire "Les homosexuels et les lesbiennes en Europe nazie" à la Kazerne Dossin lors de la Journée du Souvenir Transgenre, lundi dernier. En marge de la visite, il a également été annoncé que l'exposition temporaire serait prolongée jusqu'au 10 mars 2024.

    La Première Ministre a été invitée par la Secrétaire d'État à visiter l'exposition, soutenue par le gouvernement. Ils ont effectué cette visite en présence de représentants de çavaria, Prisme, RainbowHouse Brussels et du Fonds Suzan Daniel. Avec cette visite, le Premier Alexander De Croo et la Secrétaire d'État Leroy soulignent l'importance de commémorer et de reconnaître l'histoire des victimes homosexuelles et lesbiennes de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que l'importance du soutien aux mouvements LGBTI et à l'éducation sur l'égalité des genres, l'égalité des chances et la diversité.

    L'exposition "Les homosexuels et les lesbiennes en Europe nazie" a ouvert ses portes pour la première fois à la Kazerne Dossin en février. Il s'agit de la première fois qu'un musée belge consacre une exposition à l'histoire de la persécution des homosexuels et des lesbiennes sous le Troisième Reich. L'exposition présente de manière chronologique et thématique une large gamme de documents, dont la plupart n'ont jamais été montrés en Belgique.

    Cette exposition, conçue par le Mémorial de la Shoah à Paris et complétée par la Kazerne Dossin, a été réalisée sous la direction scientifique de l'historienne Florence Tamagne. La Kazerne Dossin a pu compter sur l'expertise de Marc Verschooris, Bart Hellinck du Fonds Suzan Daniel, Wannes Dupont (historien spécialisé dans l'histoire de la sexualité) et Judith Schuyf.

    L'exposition explore des questions importantes sur la nature de la persécution, le nombre de personnes touchées, le sort des lesbiennes et les différences entre les pays européens tels que la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Elle offre un aperçu des histoires de vie des hommes et des femmes homosexuels qui ont été touchés, y compris certains qui étaient juifs, des résistants ou même des sympathisants nazis.

    La Kazerne Dossin a également développé une offre éducative selon la méthode socratique, où les élèves visitent l'exposition de manière interactive, reconstruisent des récits de vie et engagent une discussion philosophique sur l'identité et les dilemmes éthiques.

    Jusqu'à présent, l'exposition a attiré 16.000 visiteurs. En raison de l'intérêt continu, l'exposition sera prolongée jusqu'au 10 mars 2024.

    Photo: Jo Schoors

    Lees meer
  • La Lettonie approuve le partenariat civil pour les couples homosexuels.

    Le parlement letton a approuvé une loi permettant aux couples homosexuels d'enregistrer officiellement leur relation. La loi entrera en vigueur à partir de la mi-prochaine année.

    À partir de ce moment-là, les couples de même sexe pourront enregistrer leur relation et bénéficier de certains avantages fiscaux et de sécurité sociale. De plus, les partenaires auront le droit de rendre visite à leur moitié à l'hôpital en cas d'hospitalisation. Cependant, les couples homosexuels n'auront pas les mêmes droits que les couples mariés. Le mariage homosexuel n'est toujours pas possible en Lettonie, car le mariage y est légalement défini comme "une union entre un homme et une femme". Des différences subsisteront également en ce qui concerne les droits de succession par rapport aux couples hétérosexuels mariés. Les couples de même sexe ne pourront pas non plus adopter d'enfants en vertu de la nouvelle loi.

    L'approbation de cette loi intervient quelques mois après l'élection d'un président homosexuel en Lettonie en juillet. L'ancien ministre des Affaires étrangères, Edgars Rinkēvičs, a prêté serment en tant que président en juillet et a promis de briser le "plafond de verre".

    Lees meer

Laatste nieuws

Populairste