Le Canada modifie ses conseils de voyage pour les touristes LGBTQ+ se rendant aux États-Unis

Cet article a été traduit par I.A. Vous pouvez trouver l'article original ici.

Le Canada, après la Belgique et les Pays-Bas, a également adapté ses conseils de voyage pour les touristes LGBTQ+ se rendant aux États-Unis. Ces touristes sont avertis qu'en raison de leur identité queer, ils pourraient être la cible de la législation locale dans certains États américains.

De plus en plus d'États américains adoptent des lois qui limitent les droits des personnes LGBTQ+ et/ou interdisent de parler d'homosexualité, de genre et d'orientation sexuelle dans les écoles. L'accès aux soins médicaux de confirmation de genre pour les personnes transgenres est également limité et, dans certains États, même interdit.

C'est pour cette raison que Global Affairs Canada, le service extérieur canadien, a publié un avertissement sur son site web. "Certaines juridictions ont des lois et directives qui peuvent s'appliquer aux personnes 2SLGBTQI+ (Two-Spirit, lesbienne, gay, bisexuel, transgenre, queer, intersexué, et toute autre catégorie de personnes s'identifiant comme membre d'une communauté diversifiée en matière de sexe et de genre). Vérifiez la législation pertinente de l'État et les lois locales."

La Belgique a également adapté le 7 juillet ses conseils de voyage pour les personnes LGBTQI+ se rendant aux États-Unis. "Aux États-Unis d'Amérique, l'attitude de la population à l'égard des personnes LGBTQI+ (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queer, intersexués, et ceux qui identifient différemment leur genre ou sexualité) varie d'un État à l'autre", est-il désormais mentionné, accompagné d'un lien vers le site de la Human Rights Campaign.

Foto: Patrick Rosenkranz // Unsplash

Deel dit artikel via:

Laatste nieuws

Volg ons ook via:

Gerelateerd nieuws